Inconditionnel du very very slow-woodblogging depuis 1819 2009...

Dessiner des plans avec OpenOffice Draw - Introduction

in B.A.-BA, caisson, dessin technique, dessiner un plan de meuble, fabriquer un caisson, OpenOffice Draw

OpenOffice Draw est parfait pour tracer des droites, des obliques, des figures géométriques dites remarquables, ainsi que pour les positionner au millimètre près.

Les points abordés dans cette introduction concernent :

  • les dimensions de la page,

  • l'échelle,

  • les couches,

  • le point d'origine et la particularité du système de coordonnés,

  • le tracé des éléments et leur positionnement.

Ce billet n'est pas un manuel mais un reflet de mon utilisation d'OpenOffice Draw pour le dessin des plans.

Dans le billet qui suivra juste après, je détaillerai pas à pas le dessin du plan d'un caisson et la construction des différentes vues.

Le format de la page

Le format de la page est déterminé via le menu Format puis Page....

Plusieurs formats normalisés sont proposés (de A5 à A0, Letter, Legal, etc) mais on peut s'en écarter et personnaliser la dimension de la page jusqu'à 3 000 mm par 3 000 mm.

Avoir une surface de dessin qui fait 3 mètres par 3 mètres, cela signifie que l'on peut dessiner à l'échelle 1 des meubles qui font jusqu'à 3 mètres de haut par trois mètres de large (et 3 mètres de profondeur).

Dessiner et positionner des éléments à l'échelle 1 est rudement pratique :

  • il n'y a pas de risque d'erreurs de conversion dans le calcul des cotes.

  • on repère de suite si les éléments sont à leur place, et s'ils n'y sont pas, on voit de suite ce qui ne va pas.

En outre, une grande surface de dessin permet, pour des meubles de dimensions plus « modestes », de dessiner les différentes vues. Ça tombe bien, c'est ce que l'on va faire pour les caissons qui nous occupent ! :-)

Dessiner nos meubles à l'échelle 1 présente cependant un inconvénient : l'impression du plan... Si vous êtes le seul utilisateur du plan, vous pouvez éventuellement vous en passer, mais si d'autres doivent utiliser votre plan, c'est nettement plus coton :-/

L'échelle

Vous avez besoin d'une surface plus grande ? Qui dépasse les 9 m² ? Changez d'échelle !

Cela se fait via le menu Outils puis Options..., élément OpenOffice Draw puis liste déroulante Échelle :

Cette nouvelle échelle sera utilisée pour tous les nouveaux dessins que vous créerez.

L'échelle 1:10 signifie qu'une dimension 1 sera représentée par un trait 10 fois plus petit sur le dessin. Si vous dessinez quelque chose qui fait 20 mm de long, votre trait fera 2 mm sur le dessin. Si vous dessinez quelque chose qui fait 30 cm de long, votre trait fera 3 cm sur le dessin.

Dans OpenOffice Draw, vous renseignerez toujours la dimension réelle de l'objet à dessiner (voir Le tracé des éléments et leur positionnement plus bas), et le logiciel fera le tracé correct sur la page.

Ainsi, à l'echelle 1:10, sur une feuille de dessin OpenOffice qui fait 3 mètres de côté (c'est la plus grande dimension de page possible dans ce logiciel), vous pouvez dessiner des objets pouvant faire jusqu'à 30 mètres : ils feront 3 mètres sur le dessin, ils tiendront donc dans la page.

Mais des meubles de 30 mètres, est-ce encore de la menuiserie ?

A Brobdingnag, peut-être :-)

En fait, l'intérêt de changer d'echelle, c'est de pouvoir dessiner les différentes vues, d'un meuble un peu trop grand, qui ne « logeraient » pas à l'echelle 1 sur une feuille de 3 000 mm de côté.

Les couches

Comme la plupart des logiciels de dessin, OpenOffice Draw dispose d'un système de calques.

Dans OpenOffice Draw les calques s'appellent des couches. Leur maniement est accessible au bas de la fenêtre du logiciel :

La zone de sélection des couches (encadrée en rouge).

Trois couches sont proposées d'emblée à la création du dessin et on ne peut pas les supprimer :

  1. la couche Mise en page

  2. la couche Contrôles

  3. la couche Lignes de cotes

Bien qu'elles soient intitulées Mise en page, Contrôles et Lignes de cotes, vous pouvez utiliser ces couches comme bon vous semble. Vous pouvez, par exemple, tracer des lignes de cotes dans la couche Mise en page, OpenOffice Draw ne protestera pas. Mais vous aurez simplement un peu plus de mal par la suite à vous y retrouver...

Ajouter des couches

Ajouter des couches est très simple :

  • clic, ou clic-droit, dans la zone vierge à droite des onglets Couches :

    La zone vierge, entre les onglets « Couches » et la barre de défilement horizontale, où cliquer pour créer une couche. Si cette zone n'apparaît pas, élargissez la barre occupée par les onglets Couches.

  • une boite de dialogue s'affiche, dans laquelle vous renseignez les rubriques :

    La boite de dialogue de création de couche

  • Dans cette boite de dialogue vous avez trois cases à cocher :

    1. Visible

    2. Imprimable

    3. Verrouillée

Les intitulés de ces cases à cocher sont suffisamment parlants pour qu'il ne soit pas nécessaire de les expliquer :-). Nous verrons par la suite leur utilité.

On peut ajouter autant de couches que l'on veut (il y a peut-être une limitation au nombre de couches, mais je ne l'ai pas encore rencontrée).

Une fois la boite de dialogue validée, un nouvel onglet avec le nom de la couche venant d'être créée est affiché.

Où est-il affiché ?

Ça dépend.

Cas n° 1 : l'un des trois onglets par défaut (Mise en page, Contrôles, Lignes de cote) était sélectionné lorsque vous avez créé la nouvelle couche.
La nouvelle couche s'ajoute juste après l'onglet Lignes de cote.
Cas n° 2 : un autre onglet, que l'un des trois onglets par défaut, était sélectionné lorsque vous avez créé la nouvelle couche.
La nouvelle couche s'ajoute juste après l'onglet sélectionné.

Une fois créés, l'ordre d'affichage des onglets ne peut être réorganisé (en tout cas, je n'ai pas trouvé comment le faire).

Jouer avec les couches

Ajouter des couches est très utile pour organiser le plan. On peut, par exemple, placer les éléments structurants du meuble sur une couche, les éléments d'assemblage sur une autre, la quincaillerie sur une troisième, etc.

Comme il est possible de masquer ou de rendre visibles les couches que l'on veut, on peut :

  • visualiser la totalité du dessin (les cases à cocher Visible de toutes les couches sont cochées)

  • ne visualiser et ne travailler que sur une partie du dessin (seule la case à cocher Visible de la couche qui nous intéresse est cochée. Les autres couches ont leurs cases à cocher Visible décochée).

Il faut cependant garder à l'esprit une très grosse différence de fonctionnement entre les couches d'OpenOffice Draw et les systèmes de calques que l'on peut trouver dans d'autres logiciels de dessin :

  • Dans la plupart des logiciels de dessin, si vous dessinez un élément dans un calque A et que vous activez un calque B, l'élément du calque A n'est ni accessible ni modifiable depuis le calque B. Les éléments ne sont accessibles qu'en activant et qu'en se positionnant dans le calque dans lequel ils ont été dessinés.

  • Avec OpenOffice Draw, même si vous disposez un élément sur une couche donnée, par exemple sur la couche A, il reste accessible et modifiable depuis une autre couche (par exemple, depuis la couche B). À condition, bien sûr, que la couche A soit visible et non verrouillée. Exemple illustré :

  • L'onglet cerclé de rouge est celui de la couche nommée A. Il est actif. Tout ce qui est dessiné sur la feuille l'est sur l'onglet actif. Ici, il s'agit d'un rectangle et d'un libellé « Élément de la couche A»

    Ici, la couche active est la couche nommée B. On peut pourtant sélectionner et déplacer l'élément dessiné sur la couche A

Il y a deux façons d'éviter ce comportement :

  1. Soit vous protégez la position de chaque élément dessiné dans la couche, via la boite de dialogue Position et taille (sélection de l'élément puis touche F4) .

    L'élément sélectionné de la couche A a été sélectionné,
    on a pressé la touche F4 et on a coché la case « Position » de la boite de dialogue.
    L'élément protégé ne pourra plus être déplacé par inadvertance (ni par qui ce soit d'ailleurs).

  2. Soit vous verrouillez la couche (via un clic-droit sur l'onglet de la couche puis sélection du menu Modifier la couche)

    La couche A est maintenant verrouillée.

Une fois la couche verrouillée, aucun des éléments qui y ont été dessinés ne sont accessibles et, par conséquent, ne sont ni modifiables ni déplaçables.

La première solution est longue et laborieuse si vous avez beaucoup d'éléments à protéger sur une couche donnée, alors voici une astuce :

  1. Masquez toutes les couches, sauf celle dont vous voulez verrouiller les éléments,

  2. Sélectionnez tous les éléments

  3. Pressez la touche F4

  4. Cochez la case Protéger la position.

  5. Restaurez la visibilité des autres couches

Le fait de verrouiller une couche va vous permettre de ne travailler que sur une partie de votre dessin, sans risque de modifier par inadvertance les éléments des couches verrouillées.

Ainsi vous pouvez dessiner les éléments structurants de votre meuble sur une couche dédiée, verrouiller cette couche puis en créer une nouvelle où vous dessinerez, par exemple, votre quincaillerie, sans risque de sélectionner ou déplacer les éléments précédents.

L'autre avantage de cette utilisation des couches est qu'elle nous oblige à permet une planification du dessin.

L'origine

L'origine c'est la coordonnée X,Y zéro, zéro à partir de laquelle sont calculées toutes les coordonnées X,Y des éléments dessinés (c'est à dire toutes leurs positions sur le dessin).

Pour mémoire, X c'est la coordonnée horizontale (abscisses), Y c'est la coordonnée verticale (ordonnées).

Concernant l'origine, OpenOffice Draw fait son malin : l'origine se trouve... en haut à gauche de la page... au lieu d'être situé en bas à gauche comme sur la quasi-majorité des logiciels de dessin... Comme si on construisait à partir du ciel au lieu de construire à partir du sol...

La zone de sélection du point d'origine, où l'on cliquera si l'on veut déplacer l'origine quelque part ailleurs dans le dessin

L'explication donnée est que OpenOffice Draw respecte le sens d'écriture et que l'on écrit à partir du haut à gauche puis en descendant... Bref, OpenOffice Draw est vachement adapté aux cultures dans lesquelles on écrit à partir du haut à gauche de la page puis en descendant... Merci pour les autres.

Le point d'origine peut être déplacé où l'on veut sur le dessin : il suffit de sélectionner la zone point d'origine, de la faire glisser jusqu'à l'endroit voulu sur le dessin puis de relâcher le bouton de la souris.

L'origine a été déplacé jusqu'au coin supérieur gauche de l'élément dessiné.

Les nouveaux points ZERO (X et Y) ont été cerclés de rouge.

On a maintenant un nouveau point d'origine mais les coordonnées se renseignent toujours, à partir de ce nouveau point, vers la droite et vers le bas.

C'est à dire que si l'on veut positionner les éléments en saisissant leurs coordonnées X,Y, cette particularité d'OpenOffice Draw oblige à saisir les valeurs Y en négatif...

Pour positionner un élément à X = 10 et Y = 50 (c'est à dire à 10 mm vers la droite à partir du point d'origine et à 50 mm de hauteur), vous devrez saisir : X = 10 et Y= -50...

Le tracé des éléments et leur positionnement

Nous sommes en train de dessiner les plans de quatre caissons. Tracer leurs éléments est très simple car nous n'avons affaire qu'à des rectangles :-)

On clique donc sur l'icône Formes de base, on sélectionne la forme rectangle, on trace le rectangle à la souris sur la feuille et on obtient... Un superbe rectangle bleu !

Les valeurs par défaut de l'élément

Un rectangle bleu, c'est pas top. Et chaque fois que l'on trace une forme de base, on obtient la même couleur bleue de remplissage. C'est autant de fois pas top.

Il semblerait :

  • que la couleur de remplissage par défaut soit le bleu,

  • que l'épaisseur du trait par défaut soit 0,0 mm

  • et qu'il ne soit possible d'initialiser nulle part ces valeurs par défaut avec d'autres valeurs qui nous seraient plus utiles...

Qu'à cela ne tienne !

On va sélectionner ce premier rectangle, on va lui donner des valeurs de remplissage et d'épaisseur de trait qui nous conviennent (moi c'est Couleur : invisible et Épaisseur de trait : 0,5 mm), puis il suffira de copier-coller ce rectangle et de modifier sa dimension et sa position pour dessiner d'autres éléments.

Les nouvelles valeurs appliquées à l'élément.

La dimension des objets

On peut dimensionner les objets :

  • soit à la souris (c'est approximatif),

  • soit en indiquant les dimensions au clavier (c'est aussi rapide qu'à la souris, et c'est nettement plus précis),

Pour dimensionner un élément au clavier :

  • on sélectionne l'élément avec la souris

  • on appuie sur la touche F4

  • Une boite de dialogue s'affiche où l'on saisit tant les dimensions de l'objet (en millimètres) que sa position X,Y.

  • on valide la boite de dialogue.

Ça y est ! Notre rectangle est non seulement à la bonne taille, mais il est en plus au bon endroit !

La saisie des valeurs Position et Taille, dans la boite de dialogue obtenue en ayant sélectionné l'élément à modifier puis en pressant sur la touche F4.

Dessiner les éléments suivants

Si l'élément suivant est aussi un rectangle :

  • on sélectionne le premier rectangle,

  • on fait un copié-collé (CTRL-C puis CTRL-V) : ça copie le premier rectangle exactement au même endroit que le premier, et rien ne semble se passer à l'écran. On laisse tel quel et on passe à l'étape suivante,

  • on presse la touche F4,

  • on saisit les nouvelles dimensions du rectangle ainsi que sa position dans la boite de dialogue qui s'est affichée,

  • on valide la boite de dialogue.

Ça y est ! Notre nouveau rectangle est non seulement à la bonne taille, mais il est en plus au bon endroit !

On recommence pour les rectangles suivants, et ainsi de suite.

Saisir au clavier les dimensions et les positions des éléments vous semble plus long ? En fait non. C'est beaucoup plus rapide et beaucoup plus précis qu'un dimensionnement/positionnement à la souris.

Disons que le positionnement/dimensionnement à la souris c'est utile pour avoir grosso modo l'aspect et le positionnement des éléments du meuble.

Mais quand on a une idée précise des dimensions du meuble, on connait déjà les dimensions des différents éléments et leur position les uns par rapport aux autres :-).

Commentaires

Est ce que vous avez comment

Est ce que vous avez comment on fait pour mettre en paysage si c'est possible

Menu Format puis Page... et

Menu Format puis Page... et dans la boite de dialogue affichée, onglet Page, cocher Paysage (à côté de Orientation).

Merci + astuce

Merci pour tout ces exemples et mises en application J'ignorais que Draw pouvait être à ce point incontournable pour créer des schémas techniques. Mon astuce pour rendre une couche visible-invisible : Shift + clic sur l'onglet couche Bonne continuation

Shift + clic ! Merci pour

Shift + clic ! Merci pour l'astuce ! :-)

Pour LibreOffice/Draw (depuis la rédaction initiale de ce billet je suis passé à LibreOffice, à la faveur d'un changement d'ordi et de version de mon Ubuntu) , il y a des trucs sympas et d'autres trucs moins sympas que je ne sais pas encore faire :-) mais c'est vrai qu'il rend pas mal de services, c'est celui que j'utilise le plus volontiers pour dessiner rapidement mes plans en 2D .

segment en dent de scie + même longueur

Bonjour, je cherche partout mais rien n'y fait. En cours d'informatique, je dois faire la drapeau du Bahreïn ( blanc et rouge délimité par 10 dents de scie) mais je n'arrive pas à faire 10 points (ou noeuds) de même longueurs le prof nous à mit cela en méthode : Noeuds. Guide et Grille. Un peu d'aide et/ou de méthodes ne serait pas de refus. Merci

Hum ! Je fais comment pour

Hum ! Je fais comment pour répondre pertinemment, si je ne sais pas ce que vous avez déjà essayé sans succès, ou, même, si vous n'avez pas essayé parce que, simplement, vous ignorez par quel bout commencer ? :-)

Alors voyons...

« Guide » et « Grille » sont des outils que l'on retrouve dans la majorité des logiciels de dessin. Dans LibreOffice Draw, les guides s'obtiennent à partir des règles graduées affichées en haut et à gauche de la fenêtre de dessin. On les place où on veut dans la fenêtre du dessin, même à l'extérieur de la feuille proprement dite si besoin.

Quant à la grille , elle s'affiche ou se masque via le menu Affichage / Grille.

Voilà qui répond aux deux points mentionnés dans la méthode :-)

Maintenant, pour faciliter le dessin du drapeau, il reste à paramétrer la grille et, éventuellement, les guides.

Ce drapeau et ses dents de scie, qu'est-ce que c'est ? Un motif régulier. Toutes les dents font la même longueur et la même « hauteur », et le « sommet » d'une dent est la « base » de la dent opposée.

Le truc c'est de paramétrer la grille :

  1. en lignes verticales et horizontales, espacées de façon à
  2. pouvoir placer correctement les points/nœuds des dents de scies à l'intersection de ces lignes.

La grille se paramètre où ? Dans le menu Outils/Options.../LibreOffice Draw/Grille. On peut y définir sa résolution horizontale et verticale, c'est à dire l'espace, la distance entre, les lignes verticales et horizontales de la grille.

Une fois cela fait, on dispose de points d'accroche (situés à l'intersection des lignes, ainsi qu'aux subdivisions de ces lignes) où placer les sommets des dents de scie. On peut s'aider au positionnement en ayant activé le magnétisme de la grille.

Il reste maintenant à s'occuper des points (encore appelés nœuds).

Ces dents de scie, qu'est-ce que c'est ? C'est une ligne brisée, c'est à dire une suite de segments rattachés les uns aux autres, la fin d'un segment étant le début du segment suivant.

Problème : LibreOffice/Draw ne dispose pas (à ma connaissance) d'outil pour tracer directement des lignes brisées. Les seules lignes que l'on peut tracer sont des droites : un début, une fin, une seule ligne. Si l'on veut dessiner des dents de scie, on doit dessiner plusieurs lignes, aboutées les unes aux autres. Mais ce ne sont pas des vraies dents de scie...

Solution : LibreOffice/Draw dispose d'un outil pour poser des points sur ces droites. Et on peut briser la droite à partir de ces points (donc transformer la droite en ligne brisée).

Pour poser ces points : menu Édition/Points (ou touche F8), ça affiche des outils supplémentaires en bas de la fenêtre LibreOffice, on sélectionne celui qui ajoute des points, on clique ensuite sur la droite avec le curseur en croix ET on déplace le point cliqué : ça brise la ligne.

On recommence ailleurs sur la ligne pour poser d'autres points.

Voilà, voilà !

Là je ne fais pas de copies d'écran ni de pas-à-pas plus détaillé (car ceci est une réponse rapide à un commentaire, pas un billet de blog :-) ) mais il devrait y avoir assez d'éléments pour résoudre le problème initial, si je l'ai bien compris :-)

A vous de jouer ! Et je prends la moitié de la note !

modification de la couleur d'origine des objets dessinés

À réception de ta réponse, j'ai eu un doute pensant que la méthode que j'indiquais ne fonctionnait peut-être que sur ma configuration, à savoir Windows 7 et Openoffice Draw, mais j'ai vérifié sur Cubuntu 14.04 (une distribution basée sur Ubuntu 14.04) et Libreoffice draw et je confirme que choisir les paramètres de l'objet avant sa création (couleur ou pas de couleur, épaisseur et style de ligne etc) consiste à en faire les paramètres par défaut, réutilisables pendant toute la session. Bien sûr, à la réouverture du logiciel, les paramètres par défaut (fond bleu clair des objets, ligne continue à 0,00 cm) sont ré affichés . Bonne soirée.

Eh bien... j'ai re-essayé ta

Eh bien... j'ai re-essayé ta méthode avec LibreOffice Draw et là... Surprise ! Ça marche !

Je me demande bien ce que je faisais auparavant pour ne pas être arrivé à ce résultat... :-/

modification de la couleur d'origine des objets dessinés

Merci pour ces explications sur l'utilisation des couches que je ne connais pas encore. Par contre, tu peux obtenir tes rectangles directement en blanc et contour 0,05 cm si tu choisis ces paramètres avant le traçage de l'objet et non pas après que l'objet est créé. De plus ces paramètres restent valables tant que tu ne les modifies pas, et si tu modifies les paramètres sur un objet après coup, ça ne te supprime pas ton paramétrage d'origine.

C'est le fonctionnement

C'est le fonctionnement auquel je m'attendais, après l'avoir utilisé naguère dans un logiciel de PAO. J'avais donc essayé mais ça ne marchait pas... Ayant récemment mis à jour mon Ubuntu (et les logiciels qui vont avec) j'ai également essayé cette méthode avec LibreOffice Draw, au cas où : ça ne marche pas non plus.

Une solution trouvée par la suite dans un forum (un forum d'OpenOffice, je crois), et que je mentionne de mémoire, consistait à :

  • modifier les styles disponibles,
  • sauvegarder ces styles modifiés comme modèle (on leur donne alors un nom),
  • puis définir ce modèle comme étant le modèle par défaut.

Ainsi, tous les documents créés par la suite l'utilisent.

(La gestion des modèles est accessible via le menu Fichier du logiciel).

Cette solution-là marche bien, et j'avoue qu'il m'aurait plu de la connaître avant...

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question est là pour éviter le spam :
5 + 3 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.
Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.