Pas une vrillette malmenée pour la rédaction de ce blog !

Le dessin du plan

in B.A.-BA, caisson, dessin technique, dessiner un plan de meuble, fabriquer un caisson, logiciel 2D

L'aspect du meuble on l'a dans la tête, on va maintenant le mettre sur le papier, et dans les moindres détails.

Pour cela, on dessine un plan. Et pour dessiner un plan, on a le choix des armes :

  • le papier, le crayon, la gomme, le T, la règle, le rapporteur, les équerres...

  • l'ordinateur, la souris, le clavier et un logiciel 2D.

  • l'ordinateur, la souris, le clavier et un logiciel 3D.

Moi, c'est l'option 2 que j'ai choisie : j'utilise un logiciel de dessin 2D et pas un logiciel de dessin 3D.

Pourquoi ?

La 3D c'est chatoyant et très flatteur, c'est vrai. Une fois qu'on a vu les tutos de Sketchup, on se demande pourquoi utiliser encore la gomme et le crayon... ou la 2D :-)

Le truc, c'est que notre plan, il sera finalement dessiné / imprimé sur une feuille. En 2D quoi... Alors on va démarrer en 2D et dessiner notre meuble sous différentes vues.

Une vue, c'est comme si on tourne autour d'un objet et que l'on dessine ce que l'on voit pour chaque côté.

En fait c'est bien plus que cela.

Une vue :

  • montre ce que l'on voit,
  • montre aussi ce que l'on ne voit pas,
  • montre en fait tout ce qui est nécessaire à la réalisation du meuble.

Ce que l'on voit est dessiné en train pleins, ce que l'on ne voit pas est dessinée en traits interrompus (c'est à dire : des pointillés :-) ).

C'est volontairement que je fais un racocurci dans la représentation des arêtes entre vues, coupes et sections.

Le plan représente donc, dans des vues, l'objet vu de différents côtés. Il y a six vues, dont une vue principale appelée vue de face.

Sur le plan, on dessine les cinq autres vues par rapport à cette vue de face, soit à côté d'elle, soit au-dessus ou au-dessous d'elle.

Voici le détail des vues à dessiner :

La vue de face.

En dessin technique, le côté représenté sur la vue de face est celui qui contient le plus d'éléments représentatifs.

Pour nous, en agencement, la vue de face est la vue qui représente l'avant du meuble.

La vue gauche.

Comme son nom l'indique, la vue gauche représente le côté gauche du meuble.

Sur le plan, on dessine la vue gauche à droite de la vue de face (et non pas à sa gauche). J'explique tout de suite après pourquoi.

La vue de droite.

Cette vue représente le côté droit du meuble.

Sur le plan, on dessine la vue de droite à gauche de la vue de face (et non pas à sa droite).

La vue de dessus.

Cette vue représente le dessus du meuble.

Sur le plan, on dessine la vue de dessus en dessous de la vue de face (et non pas au dessus).

La vue de dessous.

Cette vue représente le dessous du meuble.

Sur le plan, on dessine la vue de dessous au dessus de la vue de face (et non pas au dessous).

Mais c'est quoi cette disposition des vues à l'inverse de l'endroit où on s'attend à les trouver ?

Ce sont les normes européennes (en Amérique, la vue gauche est à gauche de la vue de face, la vue droite est à droite de la vue de face, etc).

Quelle logique y préside ?

Prenez un un dé à jouer et mettez-le face à vous de sorte à avoir le 1 devant, le 2 à gauche du 1, le 3 au-dessus.

Voici ce que vous devriez voir. Le 1 est la vue de face :

Maintenant, faites tourner le dé vers la droite, vous allez avoir le 2 en face de vous et le dé se trouve maintenant à droite par rapport à sa position initiale :

Vous avez bien la vue gauche du dé devant vous, et elle est bien située à droite de la position initiale...

Remettez le dé dans sa position initiale. Basculez-le vers le bas, vous avez le 3 face à vous (qui était au-dessus auparavant) et le dé se trouve au dessous de sa position initiale...

C'est ainsi que marche la disposition des vues en Europe.

Un autre intérêt est qu'avec ce type de projection, vous faites correspondre entre elles toutes les arêtes des différentes vues. Vous repérez ainsi si l'ensemble est cohérent et s'il n'y a pas d'oublis :

Cliquez sur l'image pour les explications

Note : pour faciliter la compréhension des différentes vues, j'ai dessiné le dé en perspective de sorte à visualiser les côtés adjacents. Lorsque je dessine mon plan, il n'y a pas de perspective.

On met quoi sur le plan ? On met tout !

Oui, on dessine tout. Même ce qui ne se voit pas. Si ça ne se voit pas, ça se dessine en pointillés.

Le plan donne l'aspect du meuble.

Le plan donne les cotes précises du meuble.

Le plan donne les cotes de chaque pièce du meuble.

Le plan indique la situation de chaque pièce du meuble (d'où les six vues).

Le plan indique les usinages et leurs emplacements.

Le plan donne les techniques d'assemblages utilisées.

Le plan dit tout. Il s'agit donc de ne pas le bâcler.

 

Le plan donne l'aspect du meuble, grâce aux six vues.

Chaque pièce est cotée, on peut donc faire la feuille de débit à partir de ces cotes.

On sait comment disposer les pièces les unes par rapport aux autres. Ce qu'une vue ne me dit pas (par exemple, la vue de face ne me dit pas où se positionne la traverse haute - à fleur de la façade ou plus à l'intérieur du meuble ? - une autre vue me l'indique – à fleur en façade, comme l'indiquent la vue gauche ET la vue droite ET la vue de dessus).

Le plan m'indique qu'il y a un usinage au pas de 32 sur l'arrière du caisson, en plus des usinages « habituels » sur les côtés du caisson.

Le plan m'indique que l'assemblage se fait à plat-joint avec des dominos : il n'y a pas de feuillure, il n'y a pas de rainure (sinon, on n'aurait pas dessiné les dominos, et on aurait bien évidemment dessiné les joints différemment).

Les emplacements de chaque domino sont indiqués. Grâce aux vues de face, de gauche et de dessus, on sait où on doit les usiner.

Bref, le plan est incontournable. Sauf peut-être quand on a 20 ans de métier derrière soi, grâce auxquels pas mal d'automatismes se sont mis en place :-)

Dans le plan qui sera disponible en téléchargement à la fin de ce billet, il y a le caisson de 500 mm de large, avec trois vues.

Pourquoi trois vues ? Il n'en faut pas six ?!

Le plan présentera les vues de face, gauche et dessus.

Pourquoi n'ai-je pas dessiné la vue droite, la vue de dos et la vue de dessous ? Parce que, dans le cas qui nous occupe, elles n'auraient rien apporté de plus. Si une vue est inutile, on ne la dessine pas.

Dans le billet suivant, j'explique pourquoi j'utilise OpenOffice Draw, et dans celui d'après j'explique pas à pas le dessin technique d'un caisson.

P.S. : Les règles du dessin technique vont bien au-delà de ce que j'explique ici, en plus, je me suis permis quelques entorses à l'orthodoxie – notamment en ce qui concerne les arêtes cachées :-) - disons que je me limite à ce qui me semble suffisant pour la fabrication des caissons. Il y a plein de tutos plus détaillés sur le web ! :-)

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.